Il y a 10 ans: le NON au TCE

Le NON au TCE

Un film réalisé par Klaus Gerke, produit par AGAUREPS-Prométhée 94, 49 mn). A voir en ligne : http://www.dailymotion.com/video/x2qe4ej ou à Champigny/Marne (voir agenda) le 26 mai 2015.

Il y a 10 ans, le peuple disait NON au Traité Constitutionnel Européen : que reste-t-il de la souveraineté populaire et de l’énergie citoyenne ? Le film comporte 3 parties : les reprises médiatiques du débat de 2005 sur le Traité constitutionnel européen ; les cinq enseignements de ce scrutin non pris en compte par l’ensemble de l’Autre gauche (Bernard Teper) ; la priorité à donner au débat sur la souveraineté populaire (François Cocq).

 

Les citoyens d’Europe contre le TAFTA

Le 14 juin 2013, la Commission européenne a obtenu mandat de la part de tous les États membres pour négocier avec les États-Unis le Transatlantic Free Trade Area (TAFTA)*. Cet accord cherche à instaurer un vaste marché de libre-échange entre l’Union européenne et les États-Unis, allant au-delà des accords de l’OMC. Ce projet de Grand marché transatlantique vise le démantèlement des droits de douane restants, entre autres dans le secteur agricole, et plus grave encore, la suppression des « barrières non tarifaires » qui amplifierait la concurrence débridée et empêcherait la relocalisation des activités.

Ces négociations opaques se déroulent dans le dos des peuples d’Europe et d’Amérique du Nord. Elles visent à établir un grand marché transatlantique qui consacrerait la domination des multinationales européennes et américaines au détriment des citoyens de part et d’autre de l’Atlantique. Sous couvert d’une hypothétique relance de la croissance, ces négociations risquent de niveler par le bas les normes sociales, économiques, sanitaires, culturelles et environnementales. Ces nouvelles normes seraient placées sous le contrôle de tribunaux supranationaux d’arbitrage privés, hors de tout contrôle démocratique.

* Le projet de partenariat transatlantique entre l’Union européenne et les États-Unis est appelé Tafta (Transatlantic Free Trade Agreement), PTCI (Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement), TTIP (Transatlantic Trade and Investment Partnership ) ou encore grand marché transatlantique. L’accord entre l’Union européenne et le Canada est appelé AECG (Accord économique et commercial global) ou Ceta (Comprehensive Economic and Trade Agreement).

Site officiel du collectif national unitaire stop TAFTA

La dette

La dette

J’ai regroupé ici des vidéos et des liens vers des articles pertinents pour analyser la dette.

Les vidéos

La première, il s’agit d’une vidéo très pédagogique résumant très rapidement les implications du système de  création monétaire par le crédit et le lien avec la dette publique. C’est une vidéo idéale pour introduire le sujet.

Pour aller plus loin, les deux vidéos suivantes sont également incontournables. Elles sont issues d’une conférence de Ben Dyson, président fondateur du mouvement Positive Money en Angleterre (dont le site web est une ressource de très bonne qualité sur le sujet). Dans la première partie, il démonte magistralement tous les vices du système monétaire actuel, puis dans la seconde partie, il explique les pistes pour changer de système. (c’est en anglais, mais il y a les sous-titres, cliquer sur CC en bas à droite du player).


La monnaie fait partie de notre quotidien. Elle est au cœur de nos économies : elle permet les échanges des biens et des services. Pourtant, personne ne sait vraiment qui la fabrique, ni comment elle fonctionne. En partant de ce que tout le monde connait, ce document explique les fondements des systèmes monétaire et bancaire, et en décrypte certaines conséquences. Car c’est bien l’incompréhension du système monétaire par la majorité des citoyens, des journalistes, des politiciens et de nos élites au sens large, qui permet à la finance et aux banques de régner sans entraves.

Apprenez en quelques minutes ce qu’est la création monétaire par le crédit, le système des réserves fractionnaires, et l’article 123 du traité de Lisbonne… sans lesquels il est impossible de comprendre l’origine des dettes publiques et privées qui ravagent l’ensemble des pays développés.

Cette série de 4 vidéos qui traite de :
I- COMMENT SE FORME-T-ELLE ?

II- COMMENT LA MESURE-T-ON ?
III- LA DETTE PUBLIQUE EST-ELLE UN PROBLÈME ?
IV- COMMENT SE DÉBARRASSE-T-ON DE LA DETTE ?
Ce long métrage d’animation, dynamique et divertissant, de l’artiste et vidéographe Paul Grignon, explique les effets magiques mais pervers du SYSTEME ACTUEL D’ARGENT-DETTE dans des termes compréhensibles pour tous.
Nous vous présentons le chef d’oeuvre de Paul Grignon pour la première fois disponible avec une bande son française et textes en français ! (bankster2008)

Les liens

Une série exceptionnelle sur le blog d’Olivier Berruyer :  le système bancaire

 

Vidéos ND

Un nouveau partage du temps de travail ? En une minute pour comprendre, voici comment ça marche et pourquoi c'est urgent.
La première vidéo d'une série à partager tous azimuts !


1 minute pour comprendre un nouveau partage du temps de travailpar Nouvelle Donne
La deuxième vidéo d'une série à partager tous azimuts !


1 minute pour comprendre une politique ambitieuse du logement par Nouvelle Donne
La troisième vidéo d'une série à partager tous azimuts !


1000 milliards pour sauver le climat par Nouvelle Donne

La stratégie du choc d’après l’essai de Naomi Klein

Qu’ont en commun le coup d’État de Pinochet au Chili en 1973, le massacre de la place Tiananmen en 1989, l’effondrement de l’Union soviétique, les attentats du 11 Septembre, la guerre en Irak, le tsunami au Sri Lanka en 2004, le cyclone Katrina, la pratique de la torture à Abou Ghraib ou Guantànamo ? Tous ces moments de notre histoire récente, répond Naomi Klein, ont partie liée avec l’avènement d’un “capitalisme du désastre”.

La stratégie du choc film d'après Naomi Klein

La stratégie du choc

La Stratégie du choc (The Shock Doctrine) est un film documentaire britannique réalisé par Michael Winterbottom et Mat Whitecross, sorti en 2010 en France.

Cet excellent documentaire décrypte la stratégie du choc. On comprends mieux les différentes stratégies de manipulation visant à faire accepter à la population des mesures (par exemple des mesures sécuritaires au détriment des libertés civiles des citoyens ou des mesures d’austérité) qui seraient inacceptables et rejetées massivement par la population en temps normal.

Un traumatisme collectif, une guerre, un coup d’état, une catastrophe naturelle, une attaque terroriste plongent chaque individu dans un état de choc.
Après le choc, nous redevenons des enfants, désormais plus enclins à suivre les leaders qui prétendent nous protéger.
S’il est une personne à avoir compris très tôt ce phénomène, c’est Milton Friedman, Prix Nobel d’économie en 1976.
Friedman soutenant l’ultralibéralisme, conseilla aux hommes politiques d’imposer immédiatement après une crise les réformes économiques douloureuses avant que les gens n’aient eu le temps de se ressaisir.
Il qualifiait cette méthode de « traitement de choc ».
Naomi Klein la qualifie de « stratégie du choc ».

Naomi Klein développe la critique de notre système capitaliste , elle en démonte les rouages axant son analyse sur la stratégie du choc.
A savoir que l’homme exposé à un choc important est beaucoup plus ouvert à la suggestion et propice à un changement radical.

 

Debtocracy, la gouvernance par la dette

Debtocracy  est un film grec documentaire sorti en avril 2011 de deux journalistes grecs : Katerina Kitidi et Aris Chatzistefanou. Le film traite principalement de la crise de la dette grecque de 2010, et prend pour exemple le cas de l’Équateur, et montre comment ce pays a réussi à s’en sortir grâce à un audit de sa dette et en répudiant une partie de sa dette.

Debtocracy - Χρεοκρατία (Chreokratía)

Debtocratie

Les fondateurs du projet Debtocracy soutiennent que la Grèce doit suivre la même voie en commençant par créer une commission d’audit de la dette souveraine puis en sortant de l’euro.

Diffusé en ligne sous licence Creative Commons CC-BY-SA 3.0 depuis le 6 avril 2011, le film a connu un vif succès en Grèce. Près de 500 000 personnes ont visionné le film une semaine après sa sortie sur Internet, plus d’un million quelques semaines plus tard. Le projet a été intégralement financé par des donations.

Retrouvez le second documentaire de ces deux journalistes : Catastroika. Il revient sur les effets des privatisations dans plusieurs pays développés et sur ce qui attend la Grèce.

Catastroika: le film militant sur les ravages des privatisations

Catastroika: le film militant sur les ravages des privatisations

Ce documentaire, visible gratuitement sur Internet, revient sur les effets des privatisations dans plusieurs pays développés et sur ce qui attend la Grèce.