Lancement de la campagne pour les élections européennes

Lancement de la campagne pour les élections européennes

Le samedi 12 avril 2014 marque un grand tournant pour Nouvelle Donne.

Près de 300 délégués des comités locaux se sont retrouvés dans la salle Colbert à l’Assemblée nationale pour découvrir leurs candidats aux élections européennes du 25 mai prochain.

Pour la première fois en France, un parti politique a confié à ses adhérents la mission de constituer ses listes pour les élections européennes du 25 Mai, et c’est le Conseil National du mouvement qui a validé ce choix.

Dans chacune des euro-circonscriptions une commission électorale a été constituée par tirage au sort de 10 femmes et de 10 hommes adhérents de Nouvelle Donne. Ce tirage au sort a été effectué en respectant la démographie du territoire.

Les têtes de liste aux élections européennes ont été choisies, après audition, par une commission d’adhérents, tirés au sort. Ce choix démocratique fort est une première en France. Ces têtes de liste avaient été validées dans l’intégralité par le Conseil National provisoire la veille. La matinée a donc commencé par l’annonce de ces têtes de liste en réunion plénière.

Puis, ce sont les éléments clés du programme des européennes qui ont été présentés. Il s’agit des mesures les plus fortes, celles qui nous permettront de répondre avec clarté et audace sur les principaux débats qui animeront la campagne : « plus ou moins d’Europe », « l’Europe sociale », « la question de l’euro », « l’écologie », « les politiques d’austérité », « l’emprise de la finance », »le manque de démocratie ».

La matinée s’est terminée par une présentation de l’organisation opérationnelle de la campagne : les méthodes, les outils, etc. Le repas du midi a pu être partagé par euro-circonscription, un moment convivial pour faire mieux connaissance.

L’après-midi a été consacrée a des réunions de travail par euro-circonscription, pour définir de manière très concrète les prochaines étapes de campagne au niveau local : communication, coordination et actions à venir.

La motivation et la mobilisation de chacun étaient nettement perceptibles : Nouvelle Donne est bel et bien passée à la vitesse supérieure !

Les Européennes avec Nouvelle Donne

Réunion publique Nouvelle Donne Ariège

Réunion publique Nouvelle Donne Ariège en présence de F. Castex

Les Européennes avec Nouvelle Donne, réunion publique du 31 mars

Lors de la réunion publique du 31 mars, c’est la députée européenne Françoise Castex qui a poussé les portes de la petite salle des fêtes de Trémège  pour évoquer, avec un petit groupe de sympathisants, les enjeux des élections à venir et le mouvement auquel elle appartient désormais, à savoir «Nouvelle Donne». Au lendemain d’élections municipales synonymes de déroute pour la gauche, marquées par une abstention qui en dit long sur la défiance des citoyens à l’endroit de la classe politique, la députée  s’est montrée critique. «Le chiffre de l’abstention est alarmant pour un pays développé comme la France. C’est une alerte sévère, un échec de la politique économique et des partis qui ne sont plus en phase avec les citoyens.»

De la démocratie participative

Et la députée de prôner au nom de son mouvement «une véritable rénovation du processus de démocratie participative». «Je dénonce la confiscation du pouvoir par quelques-uns, autant par le cumul des mandats que par la confiscation des clés de compréhension. Il faut réinventer le débat avec les militants et les autres citoyens, insuffler un véritable lobbying citoyen et qu’il y ait une traçabilité des décisions prises au Parlement. C’est un gros challenge !» Et la proximité des parlementaires avec les citoyens ? Un peu déficiente, non ? «Un député national représente 100 000 personnes. Un parlementaire européen, 900 000 pour le grand sud-Ouest par exemple, soit une circonscription grande comme la Bulgarie ! Ce n’est pas évident.» Sinon, quels sont les enjeux pour un département rural comme le nôtre ? «L’agriculture ! Aider une agriculture de qualité, la zone de montagne et le maintien des services publics ! Il y a une grosse bataille à mener et il faut lutter contre les lobbies bancaires et financiers qui sont très puissants. Et puis il faut œuvrer pour la transition énergétique qui sera à terme créatrice d’emplois.» défend la députée. Laquelle forcément ambitionne pour sa liste «Nouvelle Donne» d’avoir un maximum d’élus.

 

Extrait d’après La Dépêche du Midi
Publié le 09/04/2014